Beaucoup de personnes sont réticentes à vendre leur véhicule grâce aux sites de vente entre particuliers, notamment à cause des différents risques liés à cette transaction. Le premier risque majeur est le risque lié au véhicule. Ce risque peut cependant être réduit en prenant toutes les précautions nécessaires. Si vous êtes acheteur, ne vous laisser pas appâter par une offre trop alléchante. Renseignez vous à l’avance sur le véhicule : consulter la cote de l’argus, contacter le vendeur afin de récupérer le plus d’informations possibles (factures, date de mise en circulation, nombre de propriétaire, modèle, réparations faites…) Lors du rendez-vous de vente prenez le temps de vérifier l’état de la voiture.

Le deuxième risque le plus important est le risque lié au paiement, celui est plus difficile à réduire. Le seul moyen de régler un achat entre particuliers est le chèque de banque ou les espèces. Lors du rendez-vous, prenez le temps de vérifier l’identité de l’autre partie, demandez lui au préalable de se munir de sa carte d’identité. Si vous êtes vendeur du véhicule, gardez en tête qu’un acheteur honnête n’a aucune raison de vous reprocher votre vigilance. Depuis le 1er Septembre 2015, les règlements entre particuliers en espèces sont limités à 1000 euros. Les chèques de banque apparaissent donc comme le moyen le plus fiable pour régler un véhicule entre particuliers. Cependant, il certificatdimmatapparait que de plus en plus de chèques de banque sont frauduleux. Le chèque de banque est différent selon les banques, en papieret donc facilement raudulable. De plus, la banque dispose de 14 jours pour se rétracter si elle se rend compte que le chèque est un faux. Il y a donc un vrai risque lié au règlement de véhicule entre particuliers.